Créations pour les droits et la liberté des femmes | uP! formations
16620
post-template-default,single,single-post,postid-16620,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,cookies-not-set,qode-social-login-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-19.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Créations pour les droits et la liberté des femmes

L’illustratrice Michelle Mildenberg, contributrice Adobe Stock, réalise des illustrations dans lesquelles la femme est le personnage central. Ces créations ont servi de support à la typographe Colleen Bringle, qui a choisi d’y inscrire des messages inspirants et remplis de motivation.

Au travers de ces créations en duo, les deux talents nous dévoilent l’importance de la lutte pour les droits et la liberté des femmes. Dans une interview croisée issue du blog Fubiz, elles nous dévoilent les coulisses de leurs créations et leur point de vue sur sur cette cause qui leur est chère.

 

 

Fubiz : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous en dire plus sur votre univers créatif?

Colleen Bringle : J’habite à Minneapolis, dans le Minnesota, aux États-Unis. Je suis une designer produit en charge de la conception et du design de produits pour la maison destinés aux enfants et j’adore ce que je fais. Au cours de mes 12 années en tant que créatrice, j’ai eu de l’expérience dans le branding, la publicité, l’illustration, et bien au-delà! Lorsque je ne poursuis pas mes deux fils, j’aime créer des lettres et des illustrations quotidiennes que je publie sur mon compte Instagram. (@cmbringle)

Michelle Mildenberg : Je suis une illustratrice et chercheuse colombienne basée à Amsterdam. J’ai étudié à l’Université de Los Andes à Bogota et au Central Saint Martins à Londres.

L’un de mes principaux intérêts est de savoir comment générer des récits alternatifs pour remplacer les discours actuels sur le genre humain. Ma pratique explore les classifications de ce qui nous rend humain, au milieu de nos relations avec la technologie et la science.

Colleen, une grande partie de votre travail est consacrée à la diffusion de mots inspirants et forts. Comment avez-vous eu l’idée de ce sujet?

Quand j’étais jeune designer, j’ai commencé à utiliser le lettrage à la main pour me sortir d’une ornière tout en travaillant dans la publicité. En retour, j’ai réalisé que cela contribuait à soulager mon anxiété, car c’était un moyen de me détendre pendant mes temps libres. Maintenant, avec tout ce qu’il se passe dans le monde, j’aime savoir que mon travail a un sens et peut avoir un impact positif sur ceux qui m’entourent. Des mots et des expressions qui ont le cœur léger, qui apportent de la joie ou qui ont de l’humour, selon moi, aident à alléger un peu la journée. J’aime me concentrer sur des couleurs ludiques, graphiques et saturées lumineuses pour exprimer l’optimisme que je souhaite partager.

 

 

Michelle, comment en êtes-vous venue à vous consacrer à l’illustration? Et pourquoi concentrer votre travail sur la féminité?

J’ai commencé à dessiner il y a une dizaine d’années, mais cela ne fait que deux ans que je m’y consacre pleinement. Au début, j’ai abordé la féminité comme une réaction naturelle à ce qui m’a entouré et attiré esthétiquement. Mais plus tard, j’ai découvert que je pouvais utiliser l’illustration pour représenter et raconter des histoires d’expériences et d’aspects différents de la féminité.

Je suis très intéressée par la compréhension de la féminité sous un angle planétaire, l’influence du genre sur la géopolitique et l’impact de la féminité sur les constructions technologiques. Je pense qu’il est très important que l’esthétique associée aux femmes soit prise au sérieux pour représenter des idées complexes et importantes.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus de création de vos oeuvres?

C.B.: J’utilise mes intérêts et mes expériences comme sources d’inspiration. Vous verrez mon humour parental, mon amour des fleurs, des couleurs vives et ma typographie intégrées à mon art. L’humour, les encouragements, le fait d’être mère sont des thèmes communs dans mon travail. Je suis inspirée par les choses que je vois autour de moi. Une fois que je découvre ce que je veux écrire, je commence à dessiner. Ensuite, j’importe mon croquis dans l’ordinateur et l’utilise comme base pour mon travail final. J’aime beaucoup de styles de typographie différents, donc ce n’est pas un style de lettrage. Tout au long du processus, je vais commencer à créer une palette de couleurs et à peaufiner les détails. J’aime travailler avec des couleurs vives et saturées qui renforcent le message. Les conceptions peuvent durer de 1 à 10 heures et plus, selon ce sur quoi je travaille.

M.M. : Au fil des ans, j’ai exploré de nombreuses techniques. J’ai commencé à créer des agendas visuels combinant texte et image, ce qui m’a permis de visualiser très rapidement une journée ou une semaine entière. Cet exercice a duré deux ans et m’a permis de trouver rapidement les éléments permettant de représenter des concepts et de les cartographier de manière non linéaire.

Je travaille également avec l’illustration rhétorique, ce qui me permet de représenter dans une image l’intersection de deux autres concepts ou d’un concept très complexe, principalement à des fins d’illustration éditoriale.

Et enfin, je suis arrivée à une technique appelée “imageries”, qui est une combinaison de plusieurs illustrations réunies dans une image, dans une grille, semblable à une bande dessinée, pour créer le sentiment d’un univers entier. Je fais cela comme des bandes dessinées sans texte et utilise parfois de la poésie sur le côté. C’est devenu l’outil qui m’a conduite à l’image animée, car il crée une sorte de cadre pour une vidéo.

Pour la partie technique, je crée des collages de photographies qui sont ensuite illustrés sur un iPad Pro. Il est donc très important d’avoir accès à une bonne plateforme de photographies.

 

 

Si vous deviez résumer votre travail en une phrase, ce serait quoi?

C.B.: Des lettres et des illustrations audacieuses et ludiques qui capturent l’humour et la joie de vivre.

M.M.: Mon travail d’illustration porte sur l’identification et la représentation des genres et des échanges qui se produisent lorsque le genre est placé dans une perspective politique globale.

Dans les prochains jours, nous vous proposerons sur Facebook de sélectionner vos cinq images favorites de la collection Adobe Stock sur ce thème des droits et de la lutte pour les droits et la liberté des femmes.

 


Source : Fubiz

pas de commentaires

Publier un commentaire