Conseils pour utiliser la typo ! | uP! formations
16639
post-template-default,single,single-post,postid-16639,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,cookies-not-set,qode-social-login-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-20.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
 
typo conseils

Conseils pour utiliser la typo !

La façon dont vous utilisez et associez les polices a un effet essentiel sur votre message. Si le choix de votre typographie n’est pas pertinent, celle-ci pourra nuire à votre communication et même laisser une autre perception de votre entreprise ou de votre produit. Voici quelques conseils pour utiliser la typo qui vous éviteront de commettre les erreurs les plus courantes !

Choisissez bien vos typos !

L’une des plus grandes erreurs commises par les graphistes amateurs lors de l’utilisation de caractères typographiques est de suivre de trop près les tendances. Lorsqu’une police de caractères envahit Internet, on la retrouve un peu partout, et toutes les communications se ressemblent. Ne soyez pas pris au piège des tendances ! 🙂

Heureusement, il existe des centaines de polices à choisir et de nombreux conseils sur la manière de choisir une police pour votre conception. Si vous créez une invitation pour une fête, vos polices ne devraient probablement pas être lourdes ou dramatiques. Si vous créez des graphiques pour le contenu de votre blog professionnel, vous pouvez choisir une à trois polices pour votre marque afin d’en assurer la cohérence. Quoi que vous fassiez, considérez les polices comme un élément essentiel de votre communication et soyez pertinents dans vos choix. On ne le répète jamais assez, la typo est aussi importante que votre visuel !!!

 

Privilégiez la lisibilité

Pas besoin de vous dire que les gens doivent pouvoir lire votre visuel facilement, mais il convient de le répéter : la lisibilité est l’objectif le plus important de votre communication !! La couleur, la taille, les formes, l’espacement et l’arrière-plan ont tous une influence sur la lisibilité.

 

 

Appliquez une hiérarchie dans les informations

Lorsque vous avez plusieurs éléments de texte dans un visuel, vous devez vous assurer de donner plus d’importance à votre message principal. Ceci s’appelle la hiérarchie et peut être réalisé de différentes manières : en utilisant des polices plus grandes ou plus impactantes, en positionnant votre message le plus important plus haut que les autres informations ou utilisant des encadrés. Déterminez en premier lieu l’information la plus importante de votre communication est primordial, la mise en page doit respecter alors cette priorité. Et enfin, évitez de diffusez trop de message en un seul visuel, trop d’infos tue l’info !!

 

Faites la différence entre les polices serif et sans-sérif

Les polices Serif ont généralement des extensions (avec empattements) sur chaque caractère ou lettre (par exemple : Times, Lora, Catana). Les polices Serif sont souvent utilisées en impression, en édition et notamment dans les journaux quotidiens. Tandis que les polices Sans serif ont des formes de lettre plus simples (sans empattements) (ex: Arial, Helvetica, Bebas Neue) Elles sont plus répandues sur les médias en ligne (réseaux sociaux, site web). La lisibilité dépend de la police, mais l’idée générale est que les polices sans empattement sont plus simples et donc plus faciles à lire sur les écrans. Toutefois, n’ayez pas peur de mélanger les polices serif et sans-serif dans un seul et même visuel. Cela permet de belles associations et les deux types de polices se complètent parfaitement.

 

 

 

Considérez la typo comme un visuel

Vous pouvez penser votre visuel et son message comme le point central de votre conception. Au lieu de taper du texte sur une image, jouez avec le texte en tant que composant principal. Une façon de procéder consiste à utiliser des découpes de texte qui remplissent la police avec l’image, la couleur ou le motif que vous avez défini comme image d’arrière-plan.

 

 

 

 

Savoir quand appliquer l’interlettrage.

En typographie, l’espacement des lettres, généralement appelé l’interlettrage par les typographes, fait référence à un degré constant d’augmentation ou de diminution de l’espace entre les lettres d’une ligne ou d’un bloc de texte. Bien que l’interlettrage puisse être utile, n’utilisez pas de fonctions telles que le “crénage optique” d’InDesign lorsque vous travaillez avec des polices script. Cette automatisation peut vous causer des problèmes et créer des problèmes d’espacement étranges que personne ne veut voir ou lire.

 

 

Assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace entre les lignes.

L’interligne est la clé pour guider l’œil du lecteur et sa lisibilité. Rien n’est plus difficile à lire qu’un paragraphe dont les lignes sont si proches les unes des autres que les g et les p rencontrent les b et les d en dessous.

N’oubliez pas qu’un espace insuffisant peut affecter considérablement la lisibilité et qu’un espace trop important peut être source de confusion. C’est tout à propos de cet équilibre.

 

 


Bonne création !!!

 

Source : Adobe

Adobe Spark

 

 

 

pas de commentaires

Publier un commentaire