Comment choisir facilement sa typographie ? | uP! formations
 

Comment choisir facilement sa typographie ?

Avez-vous déjà eu le sentiment de vous noyer dans une multitude de typographies différentes sans savoir laquelle correspondrait le mieux à ce que vous cherchez ?

Si c’est le cas, vous êtes au bon endroit !

Plutôt que de s’arracher les cheveux seul dans son coin, mieux vaut se renseigner sur les quelques règles à connaître pour choisir facilement sa typographie.

Qu’il s’agisse de choisir un ensemble de typographies pour construire la charte graphique de votre marque. Ou encore de trouver une police d’écriture pour la création d’un visuel, il y a une méthodologie à respecter !

Nous allons le voir tout de suite ensemble dans cet article.

Les différentes catégories de typographie

Avant toute chose, vous devez connaître les différences entre les familles de polices d’écriture. C’est une sorte de classification qui permet de regrouper les polices similaires entre elles, les voici :

  • Sans serif : C’est la plus classique, elle est sans empattement, on l’appelle aussi la police “bâton”

Arial is everywhere - /designworkplan wayfinding design studio

  • Serif : ce qui va la différencier de la précédente, c’est qu’elle possède un empattement.

New York, une nouvelle police avec empattement signée Apple | MacGeneration

  • Égyptienne (slab serif) : ici l’empattement est beaucoup plus épais et travaillé en bloc

Police Fette Egyptienne - Télécharger

  • Cursive (script) : avec cette typographie, on touche du doigt la calligraphie. C’est une écriture fluide et déliée. La plus connue est l’alphabet que l’on apprend à l’école ! Vous vous rappelez ?

Police Cursive - Télécharger

  • Gothique (black letter, gothic) : comme son nom l’indique, cette police d’écriture est très influencée par les lettres anglaises médiévales.

Nemek Gothic Font | Gothic fonts, Tattoo fonts alphabet, Tattoo lettering fonts

  • Chasse fixe (monospaced) : la largeur des lettres est fixe. C’est-à-dire que toutes les lettres de l’alphabet auront la même largeur. Pas de différence entre le “l” et le “m” » par exemple. La police d’écriture “Courier New” est à chasse fixe.

Courier est une police d'écriture à chasse fixe (tous les caractères ont exactement la même largeur) de typograp… | Police d'écriture, Typographie, Machine à écrire

  • Manuscrite (handwritten) : celle-ci est une imitation de l’écriture “à la main”.

  • Décorative (Display) : italique, dessinée, ornée, irrégulière… tout est permis !

Typographie Decorative

 

Ce tour d’horizon devrait déjà vous permettre de savoir quel type de police vous recherchez. En effet, les styles sont parfois si tranchés, qu’il doit être plus simple de vous décider.

Tout dépendra de l’image et du message que vous voulez renvoyer aux spectateurs. Certaines typographies participent à une ambiance professionnelle et plus classique telles que les polices d’écritures Serif. D’autres, plus fantaisistes, correspondront mieux à un propos léger, voire comique comme les polices décoratives.

Comment choisir la ou les bonnes typographies ?

Il y a plusieurs cas de figure qui vous amènent à choisir une typographie :

  • la mise en page d’une affiche, d’un ebook ou d’un flyer ;
  • l’élaboration d’un logo ;
  • la création d’une charte graphique.

Ce sont là des travaux bien différents, pourtant les règles à respecter pour choisir facilement sa typographie sont les mêmes !

Voici tout de suite nos conseils pour les sélectionner :

Ne choisissez pas plus de 3 polices d’écriture différentes

Au risque de brouiller la lecture et de perdre la cohérence de vos propos. Vos typographies doivent être harmonieuses et en symbiose avec le sujet et la thématique traitée.

Pourquoi 3 polices d’écriture ?

Parce que vous aurez besoin d’une police pour vos titres, d’une autre pour le corps du texte et une dernière pour les accents. C’est-à-dire les mots que vous aimeriez mettre en valeur sans pour autant leur donner la même importance que les titres.

  • La police de vos titres représente l’essence de la marque / de l’entreprise / de l’événement / etc. C’est celle que le lecteur voit en premier. Elle transmet donc une grande partie du sujet dont vous parlez. Vous devez y accorder une attention particulière. Par exemple s’il s’agit de l’identité d’une crèche, vous pourrez choisir une police décorative très enfantine et légère. Par contre, si vous travaillez dans le domaine de la mode telle qu’une boutique de créateurs, vous devriez plutôt pencher vers les polices serif ou sans serif. Elles sont modernes et apportent une touche de classe.
  • La police du corps du texte doit avant tout être lisible ! Ici, il ne s’agit plus d’envoyer des paillettes dans les yeux de vos lecteurs, mais surtout de faciliter la lecture. On reste donc dans les polices serif ou sans serif (même si c’est une crèche ou un chenil pour chien…).
  • La police pour les accents n’est pas une obligation. D’ailleurs beaucoup de chartes ne possèdent pas ce type de police. Tout dépend si vous en avez réellement besoin. Par exemple, elle peut être utilisée lors de la création d’une affiche pour un événement organisé par votre entreprise. Le nom de l’événement serait par exemple “5e édition du salon de la myrtille”. Vous pourriez écrire “5e édition” avec la police d’accentuation et “du salon de la myrtille” avec la police de titre. Quoi qu’il en soit, elle doit être utilisée avec parcimonie, car elle est souvent atypique ou farfelue. Le risque serait de perdre le lecteur avec trop d’originalité.

Veillez à harmoniser vos 3 typographies

Vous avez le droit d’en choisir trois, certes, mais ce n’est pas une raison pour partir dans tous les sens ! Elles doivent toutes se renvoyer la balle et faire partie d’un tout cohérent avec l’ambiance globale.

Premièrement, respectez les indications données plus haut pour choisir vos polices de titre, de corps de texte et d’accentuation – si besoin.

Deuxièmement, voici quelques conseils supplémentaires pour que vos différentes typographies forment une symbiose parfaite.

  1. Pensez au contraste : cherchez à trancher et à mettre en évidence les différences. Une police grasse et grande voudra dire “Ceci est un titre”, alors que le corps du texte sera lui plus régulier et plus petit. Vous pouvez soit utiliser des typos différentes – par exemple une Égyptienne pour le titre et une Serif pour le corps de texte. Ou alors jouer sur l’épaisseur d’une seule et même police – avec le mode Heavy et Ultra Thin.
  2. Attention à la complémentarité : Ce n’est pas parce que vos polices sont de la même famille qu’elles s’accordent forcément. Le plus simple reste de faire des tests.

 

Vérifiez les fonctionnalités des polices d’écriture

Combien de personnes ont déjà téléchargé voire acheté une police, pour se rendre compte un peu plus tard qu’elle ne comporte aucun accent ou caractère spécial ? La réponse est : beaucoup !

Pour ne pas vous être pris au piège, veillez à vérifier toutes les fonctionnalités avant de craquer pour une police. Vous utilisez souvent l’esperluette – & ? Elle n’est pas toujours présente dans les polices, donc elle devrait faire partie de vos critères de sélection.

Voici donc nos conseils pour choisir facilement sa typographie. Un dernier bonus avant de se quitter. Quelques sites pour vous faciliter la tâche des associations de typographies 😉 :

Bonne recherche !

pas de commentaires

Publier un commentaire

Reussir sa communication d'entreprise

E-book Gratuit - Comment réussir sa communication !

Découvrez comment définir les valeurs de votre entreprise, comment identifier les bases de votre logo, définir votre identité visuelle et comment établir un plan d'action pour votre communication.

Votre inscription a bien été enregistrée !