Comment choisir la bonne typographie ! | uP! formations
1534
post-template-default,single,single-post,postid-1534,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,qode-social-login-1.0.1,customer-area-active,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Comment choisir la bonne typographie !

Le choix de la typographie de votre logo est essentiel et représente 90% du design final. En effet, la typographie idéale vous permettra de mettre en valeur les atouts de votre marque, de transposer une émotion et de créer un concept dynamique. Que ce soit pour du print ou du web, la typographie attire l’attention du lecteur et transmet le message plus efficacement. Voici quelques conseils pour trouver la typo qui vous ressemble !

Source : Creads

Nos conseils pour choisir sa typographie

Pour mettre en valeur votre logo ou votre site internet, vous recherchez des polices de caractère qui vous ressemblent ? Vous avez raison, le design typographique prend de plus en plus de place dans les créations. Pour preuve, de nombreuses marques repensent leur logo pour laisser place à la typographie, comme Yves Saint Laurent qui laisse tomber son célèbre monogramme YSL pour un branding sobre et moderne.

 

Bien choisir ta typographie est aussi important que les visuels.

 

Les différentes tendances de typographie

La typographie webdesign pour les sites internet est différente de la typographie print des dépliants et flyers : pensez-y ! Plusieurs tendances ont émergé concernant la typographie. Elles ont déclenché un véritable engouement sur le web. En effet, de plus en plus de typographistes mettent la typo au cœur du visuel, allant parfois même jusqu’à remplacer l’image. Cette influence vient des vêtements floqués qui ont commencé à afficher de grosses typos il y a quelques années. Dans certains cas, les designs typographiques deviennent même un logo à part entière.

 

Les sweats Superdry jouent sur la tendance de la typographie

 

Les graphistes et designers ont tendance à travailler de plus en plus les polices : couleur, volume, ombre, etc. Ils peuvent même les habiller pour les rendre plus parlantes. Attention toutefois à rester compréhensible et à éviter les couleurs peu visibles comme le jaune si le texte doit être lu de loin.

On privilégiera une police scripte pour un blog de cuisine tandis qu’une linéale se mariera bien avec un webdesign épuré. Quelques règles restent néanmoins intemporelles pour les textes plus longs. Lorsque vous devez choisir une typographie, gardez en tête qu’elle doit être pratique et esthétique à la fois. Il ne faut pas négliger l’un ou l’autre des aspects. Méfiez-vous, une jolie typographie peut être illisible.

 

Mise en situation de la typographie de « Le Lynx »

 

4 conseils pour choisir la bonne typographie

1) Soyez unique

Même si votre logiciel de traitement de texte comprend un large choix de polices, privilégiez les typographies payantes ou personnalisées. En effet, à l’heure actuelle, le milieu du marketing est hautement compétitif et pour se démarquer, il faut éviter d’utiliser des polices associées à des clichés et qui n’ont pas un effet professionnel. Servez-vous de votre imagination ! Gardez cependant à l’esprit que votre logo doit traverser les modes en termes de design et votre police aussi.

2) Attention au contexte

Selon les clients visés et le type de communication, on n’utilisera pas les mêmes typographies. On estime que chaque police a sa personnalité. Ainsi, les typographies avec empattements expriment la tradition, la respectabilité, le sérieux. Sans serifs, elle véhicule davantage la modernité. Les polices fantaisies ont une fonction de décors, notamment pour des titres. Enfin, les polices manuscrites sont utilisées pour l’expression des sentiments ou de la créativité.

Pour son nouveau logo, Capgemini a imaginé une identité numérique et un nouveau mot-clé dynamique, inspiré de l’écriture de Serge Kampf, fondateur de Capgemini.

 

 

3) 2 polices maximum

Il faut éviter de mélanger plus de deux polices de caractère dans une mise en page. Cela fait amateur et donnera une mauvaise image de votre travail même si le contenu est bon. Au contraire, n’hésitez pas à jouer sur la fonte de la police. Enfin, si votre texte est long ou s’il s’agit d’un texte pour une application mobile, évitez les polices avec empattement (appelé serif en anglais). Elles le rendent pénible à lire et fatiguent les yeux.

4) Les polices protégées

Il faut faire attention à distinguer une police gratuite au téléchargement d’une police libre de droit. En général, les sites de typographie indiquent ce genre d’information. Vous pouvez également regarder du côté des polices de Google Fonts.

 

 

Et maintenant, à vous de jouer ! 😉